Exemple de fichier XML, OPML

XML s’est imposé à moi petit à petit avec les blogs et les histoires de flux RSS.

En bref, les plateformes de blogs permettent aux auteurs d’exporter le contenu de leurs articles sous forme d’un fichier XML (RSS ou RDF, ou encore ATOM). Ce fichier peut être récupéré par les agrégateurs de flux RSS et permet d’être au courant des nouveautés sans aller expressément sur le blog en question.

Un fichier XML est structuré, il doit être bien formé, sinon il ne passe pas ou bien on reçoit un message d’erreur. Pour voir si le fichier XML valide bien, il suffit d’ouvrir l’adresse dans Internet Explorer (eh oui, ce dernier logiciel sert encore à quelque chose). On obtient ainsi une liste des erreurs à corriger. Par contre, avec Firefox, le problème c’est que Thunderbird (le logiciel de messagerie qui est aussi un lecteur de flux RSS) s’ouvre automatiquement s’il voit une extension de type .xml, c’est la galère !

J’utilise donc IE pour tester mes fichiers XML quand ils ne fonctionnement pas.

Le premier fichier XML que j’ai écrit, c’était un fichier OPML (à la demande de Nicolas Voisin). Il s’agissait d’insérer la liste freemen dans l’agrégateur Ouliblog. Et pour commencer, il suffisait de récupérer le fichier d’export de Ouliblog pour voir à quoi ressemblait un OPML. Ouliblog est génial car il indique les erreurs si on essaie de lui faire importer un fichier OPML.